POUR FÊTER LA FRANCOPHONIE, LE LAD CÉLÈBRE LA VILLE !

Chaque année, la Semaine de la langue française et de la Francophonie célèbre, dans le monde entier, la vitalité de cette langue et son essor sur tous les continents. Le Lycée Alexandre Dumas a donc décidé, cette année encore, de fêter les cultures francophones dans toute leur diversité. Pour cela, élèves et professeurs ont choisi de fédérer leurs activités autour d’un thème d’actualité : « La ville, espace de créativité et de diversité linguistique et culturelle ». Quel lieu, en effet, est plus propice aux rencontres et aux échanges ? Quel lieu incite mieux à partir à la découverte de l’autre et à vivre ensemble de façon harmonieuse et durablement épanouie ?

Le nombre des acteurs du projet a été à la mesure de ses enjeux. Initiée par Madame Amilcar, professeur de SVT, Monsieur Balavoine, professeur d’Histoire-Géographie et Monsieur Cochez, professeur de Lettres classiques, cette action pédagogique a reçu l’appui de plusieurs autres enseignants : Madame Deverson, professeur d’Arts plastiques, Monsieur Faceira, professeur de Mathématiques, Monsieur Médy, professeur de Sciences physiques, Madame Pierre, documentaliste, Madame Roville, professeur d’Anglais et Madame Zéphir, professeur de Philosophie. Ce regard multidisciplinaire a permis d’aborder la ville d’un point de vue non seulement littéraire, artistique et philosophique, mais aussi historique, géographique et scientifique.

Les festivités ont commencé le mercredi 21 mars. Les élèves de 1ère L/S ont d’abord proposé à la communauté scolaire une douzaine de mini-conférences sur les thèmes suivants : villes et villages dans la littérature francophone ; Paris, ville d’accueil pour les artistes francophones ; « À New York » de Senghor, Éthiopiques, 1956 ; chanson, slam et poésie urbaine ; la ville en poésie ; la Tour Eiffel et les artistes ; les peintres et l’espace urbain ; penser la ville : de l’art urbain à l’urbanisme ; les villes sous-marines : du mythe à la réalité ; utopies urbaines et développement durable ; la ville et ses frayeurs ; la ville, un espace d’intégration et de multiculturalisme ? Nos jeunes conférenciers ont relevé le défi avec brio : ils ont fourni un travail remarquable, et la précision et la richesse de leurs présentations, comme leur sérieux et leur prestance, ont forcé l’admiration.

Puis, le jeudi 22 mars, les latinistes de 3e ont donné une nouvelle dimension à la réflexion en examinant le thème sous l’angle des cultures de l’Antiquité. Ils ont présenté à leurs camarades le résultat de leurs recherches sur la ville romaine : à travers des maquettes, des panneaux ou des diaporamas, ils en ont évoqué l’organisation, les loisirs, la gestion de l’eau ou le cosmopolitisme. Ils ont aussi abordé la question des risques naturels à travers la célèbre ville de Pompéi. Ces présentations ont permis de faire comprendre que beaucoup des problématiques de la ville moderne étaient déjà celles de l’Antiquité et que la ville romaine était aussi un espace de diversité culturelle et linguistique.

Le même jour,  grâce au soutien du Service de Coopération et d’Action culturelle de l’Ambassade de France, Madame Joana Olier, d’Expertise France, chargée de projet Urbayiti, et Monsieur Manuel Romulus, spécialiste en aménagement du territoire, sont venus à la rencontre de nos élèves de 1ère S/L.  Ils ont évoqué avec eux la question de la ville durable comme « concept incluant et participatif ». Les élèves ont ensuite  engagé une fructueuse discussion avec les conférenciers qui ont manifesté beaucoup de disponibilité et de gentillesse à leur égard. Nous les remercions chaleureusement pour le temps qu’ils ont bien voulu consacrer à nos élèves et pour la qualité de leur intervention.

Enfin, pour célébrer la coopération éducative et soutenir la créativité artistique des collégiens et lycéens d’Haïti, les participants au concours « Ma ville idéale », organisé par le Lycée Alexandre Dumas, ont été récompensés, lors d’une cérémonie regroupant des directeurs et directrices d’établissements partenaires haïtiens, des parents, des professeurs et des élèves. Des prix ont été remis aux trois lauréats :

- Fabian Siméon, de l’Institution Sainte-Thérèse de l’Enfant Jésus de Port-au-Prince (1er prix) ;

- Kiona Dresse, du collège Les Oliviers de Port-au-Prince (2e prix) ;

- Mattéo Caron Mondestin de l’Institution Scolaire Les Parents Réunis de Cap-Haïtien (3e prix).

Les parents et directeurs ont vivement remercié le Lycée Alexandre Dumas de les avoir associés à cette manifestation et ont rappelé l’attachement qu’ils portent à la coopération entre nos établissements.

Le thème de la ville s’est donc avéré porteur de questions variées et d’une actualité brûlante, intéressant au premier chef nos collégiens et lycéens, futurs acteurs du développement urbain, qui auront demain à réfléchir aux thématiques humaines, linguistiques et culturelles qui lui sont attachées. Les élèves peuvent être félicités pour leur engagement dans cette réflexion sur l’avenir. Puissent-ils devenir des citoyens aussi responsables qu’ils sont aujourd’hui impliqués et déterminés !

Rudy Cochez, référent culture
Lycée Alexandre Dumas
Port-au-Prince
Haïti